Menu général

Retour au :
-Sommaire

Projet
-Mouette Kaio
-Aile Vega
-Mini Acronet
-Choupette
-Flotteurs
-ZAGY Epp
-EF-400 BtoK
-Canadair
-Mustang P51-B
-R@fale
-Super Decathlon
-Aile volante Baietz
-Dornier 335
-Transall
-Mirage
-P38
-Corsair
-SU-25 K
-EPPonic
-Siljak 3D
-MD83
-Saab 340
-Smarties 2
-Planeur EPP
-Delta Kw400
-Stampe SV4
-Super 400
-Cessna 152
-Canadair PSS
-Sukhoi 54
-Kamikaz EPP
-B17
-Drone
-Elphe
-Troll
-Pitts
-AN 28
-SU47-400
-SU47-2T
-Illiuchine IL76
-Gloster Meteor
-MIG 15
-Mirage III
-S3-A Viking
-Payen PA-100
-PZL-130
-Grand PZL-130
-PZL 104 Wilga
-Macchi MC202

-Turbine

-Prénoms






















 

 

 

 

ZAGY , aile de combat epp

Ce document décrit la construction d’une aile de combat " fortement " inspirée d’une Zagy. En fait, rien de nouveau dans la géométrie de l’aile. La particularité ici est qu’elle est entièrement faite en EPP. De plus, le but est de faire du combat en plaine, donc de motoriser cette aile.

Parlons de suite motorisation :un 400 tout bête avec une gunhter. Un pack 7 ou 8 x CP 1300, et c’est 15 à 20 minutes de combat garantis. Il ne faut pas voler trop vite, sinon impossible de faire de belles touches !

J’en connais même un qu vole avec 8x 3000 NiMh !! Et ben c’est pas si différent, juste un peu plus rapide ….

 

Les principales dimensions :


Les noyaux seront découpés dans un bloc d’EPP de 600 x 900 x 50. Gardez les dépouilles extrados : elles serviront à faire une partie du " cockpit " ! La découpe à l’arrière permet le passage de l’hélice. Elle passe par la pointe de la flèche, et fait 8 cm de large (pour une Gunther par exemple). Nous reparlerons plus tard de la motorisation. I y aura également à faire une découpe au bord de fuite, que nous verrons avec la découpe des élevons

Les fichiers de découpe
  • Aile

Vous trouverez ci-joint le fichier CNC pour découper les noyaux : Zagy.cnc
Le profil est le Tsagi 12%. La même aile non motorisée serrait faite à partir du 8%

  • Cockpit

Egalement en EPP, il est fait en deux parties :



 

La partie inférieure permet de retrouver une surface plane tout en épousant exactement le profil. Le moteur y serra fixé, ce qui nous garanti l'alignement horizontal son axe. Si vous avez bien lu, vous n'avez pas jeté les dépouilles extrados, dont nous allons extraire le cockpit inférieur
La partie supérieure est faite à partie d'un profil très bombé, découpé droit en partie basse pour ce poser parfaitement sur le cockpit inférieur.

Pour le cockpit inférieur, il suffit de reprendre les dépouilles d'extrados, et de découper deux bandes de 25 mm de largeur prélevées au centre. En les collant l'une à coté de l'autre, on obtient ainsi un bloc qui épouse parfaitement le milieu de l'aile, avec une partie supérieure plane et horizontale. L'ensemble est collé au centre de l'aile.La largeur dépend de l'accu que l'on souhaite utilisé : ici CP 1300. On ajustera bien sûr la longueur en coupant l'arrière à raz du passage de l'hélice. Si les dépouilles ne sont pas utilisables, il suffit de refaire deux découpes, en plaçant un bloc correspondant à la demi-largeur du cockpit inférieur (ici 25 mm). Il s'agit en fait de faire une découpe en ne prenant que la partie supérieure du profil. En fait, ce qui nous intéresse ici, c'est la dépouille supérieure. Ci-joint le fichier " cockpit bas Zagy.cnc " qui peut vous être utile. On réalisera plus tard la découpe en V pour y loger le moteur

Le cockpit supérieur est en fait une bloc de même largeur que l'inférieur, mais découpé suivant un profil le plus bombé possible, pour avoir de la hauteur à l'avant (il faut de la place pour l'accu). Ci-joint le fichier " haut cockpit Zagy.cnc ". Vous remarquerez qu'il présente un coffrage négatif important, cela pour épaissir le bord de fuite, qui ferra office de " butée " pour le moteur. Une fois découpé, le profil serra évidé à la fraiseuse pour laisser de la place pour le récepteur, le variateur, et surtout l'accu ! Après avoir " poncé " de façon à arrondir l'avant, il faut fixer le cockpit supérieur sur l'aile. Pour ma part, j'ai tout simplement réalisé une charnière, à l'avant, avec du scotch. Cela permet d'accéder très rapidement à l'accu. Le cockpit est ensuite maintenu fermé par deux bouts de scotch, à l'arrière et de part et d'autre du moteur, qui se replient sous l'aile. C'est rapide, pas cher, et en plus cela sert de fusible en cas de crash, puisque le scotch casse et permet au cockpit de s'ouvrir vers l'avant permettant à l'accu d'être éjecté sans tous casser sur son passage (cette solution c'est montré efficace plus d'une fois !!)



  • Elevons.CC

Ils sont découpés dans du Coroplast, nervures dans le longueur, selon les dimensions du plan d'ensemble. Pour rigidifier la gouverne, pour qu'elle ne se vrille pas, il suffit de fermer le BA et le BF sur toute la longueur, avec du scotch, en veillant à ce que le scotch prennent bien des deux faces. Ce " caissonage " a pour effet de solidariser les deux faces, donc de réduire énormément leur déplacement l'une par rapport à l'autre. Les plus courageux insèreront et colleront une baguette de bois dur, ou un jonc de carbone.


Il faut également couper les bords de fuite des noyaux de façon à ce que l'épaisseur restante après la coupe corresponde à l'épaisseur du Coroplast, et soit constante sur tout le long du BF. Cela correspond environ à 5 mm à l'emplanture et 10mm au saumon. Les élevons seront posés à l'aide de Blenderm ou autre scotch. Je ne m'attarde pas sur les commandes : 2 servos noyés le plus possible, paliers dépassant à peine (ça s'arrache vite, ça !). Pour les guignols, il faut à tout pris en avoir qui se fixe à l'aide de vis traversant tout l'élevons, avec une grande surface d'assise, sinon la première chatouille va les arracher / décoller. Pensez aussi à les raccourcir au plus court : en combat tout ce qui dépasse trépasse !!



 

  • Winglets.

Découpés dans du Coroplast, nervures verticales, suivant les cote ci-dessous.



Ou n'importe quelle forme, d'ailleurs !

Ils sont d'abord positionnés au saumon à l'aide d'un peu de scotch double face, puis fermement fixés à l'aide de deux bandes de scotch armé qui passent à travers de fentes découpées à cet effet. Les winglets sont ainsi plaqués sur les saumons, et le scotch, partant du dessus de l'aile pour finir en dessous, rend cette fixation pratiquement indestructible (et les winglets en savent quelque chose, étant les premiers soumis au contact !!)

  • Construction de l'aile

Après avoir collé les deux demi-ailes ensemble, il faut maintenant mettre en place les renforts en scotch armé qui donneront à l'aile sa rigidité. Coller les bandes dans l'ordre indiqué, en laissant d'abord dépasser 1 ou 2 centimètres, que l'on coupera à la fin.

1 et deux sont collées le long des bords de fuite, pour les rigidifier. Elles (les bandes !) seront forcement coupées lors de la découpe du passage de l'hélice. C'est pour cela que 3 et 4 chevaucheront légèrement 1 et 2. L'ensemble donne pratiquement la rigidité finale de l'aile. Il reste les grandes diagonales 5 et 6, et le " longeron " 7. Cette opération est à répéter de l'autre coté, bien sûr.

  • Pose du scotch " décoratif "

Là, je laisse libre court à votre imagination. En cherchant un peu dans les catalogues de fournitures industrielles, pages emballage, on trouve pas mal de couleur. Il faut quand même faire attention au poids, c'est pour cela que je ne prends que du scotch d'emballage, de couleur. Pour qu'il adhère bien, il est impératif d'encoller la surface de l'aile avec une fine couche de colle néoprène déposée à la bombe. Attention à ce que l'aérosol ne contienne pas de solvant qui fasse fondre l'EPP : faites des essais !
Une fois la déco finie, on posera une dernière bande de scotch armé sur le bord d'attaque : c'est quand même là que ça tape le plus !

  • Fixation du moteur.

On découpera sur le dessus du cockpit inférieur un V de la longueur du moteur et de 1 à 2 cm de coté. Le moteur se centre dessus. Pour la fixation de ce dernier, un rilsan (serre-câble) traversant l'aile de part et d'autre fait parfaitement l'affaire. J'ai rajouté un petit bout de plastique (Carte téléphonique) sous l'aile, à l'endroit où passe le rilsan, pour limiter l'écrasement de la mousse et éviter qu'elle ne se déchire.

  • Astuces, améliorations possibles …

Ne pas visser les paliers de servos
Je ne vis pas les paliers sur les servos, mais découpe le logement de façon à ce que le palier en touche légèrement le bord, se maintenant ainsi en place. Ainsi juste emboîtés, les paliers " sauteront " au premier choc trop violent, et agissent en tant que sauve servos (sauve pignon, pour être plus exact !!)

Noyer les commandes dans l'aile
Au lieu de mettre les servos dans l'aile, avec des quick link, faire une saignée courbe dans l'aile, du centre jusqu'au milieu de la demi-envergure, en sortant sur l'extrados à hauteur correspondant aux guignols. On y logera une gaine dans laquelle filera la commande aux élevons. Les servos seront ramenés le plus possible au centre, idéalement même protégés par le cockpit. Ainsi, encore moins de risque de casser un pignon ou d'arracher les commande. A faire bien sûr avant de poser le scotch armé …

 

Creuser l'aile pour " descendre " l'accu
Le fait de " poser l'accu directement sur la surface plane du cockpit inférieur oblige à réaliser in cockpit supérieur assez haut, et du coup offrant de la surface (de traînée autant que de choc, d'ailleurs !). Je pense, pour la prochaine aile, creuser le noyau en son centre de façon à " incruster " l'accu de 1 à 2 cm, en fonction de l'épaisseur disponible à l'emplacement qu'implique le centrage. Le prochain cockpit sera donc moins haut, et certainement en Coroplast aussi (le fait de creuser le cockpit en EPP rend quand même les parois fragiles, surtout à l'éjection de l'accu)

Pilotage : de coups à la Top Gun !!
Tout le monde se souvient du Coup de Maverick consistant à sortir les aefs pour laisser passer l'ennemi, et remettre la gomme après. Et ben avec ce genre d'aile, c'est aussi possible !! Réglez le débattement vers le haut des élevons de façon à ce qu'ils cabrent à 90°. Un coup à cabrer, et repousser immédiatement après, et hop, votre poursuivant se demande ce qu'il s'est passé !!

BONNE CHASSE !!!


Dossier réalisé par Albert GOBYN

 

 

 

 


Webmaster:  Olivier Segouin
Copyright ©2003 Aero@Net et Cnc@Net tous droits réservés (Articles, informations & Sujets).
Reproduction interdite sans autorisation.