Menu général

Retour au :
-Sommaire

Projet
-Mouette Kaio
-Aile Vega
-Mini Acronet
-Choupette
-Flotteurs
-ZAGY Epp
-EF-400 BtoK
-Canadair
-Mustang P51-B
-R@fale
-Super Decathlon
-Aile volante Baietz
-Dornier 335
-Transall
-Mirage
-P38
-Corsair
-SU-25 K
-EPPonic
-Siljak 3D
-MD83
-Saab 340
-Smarties 2
-Planeur EPP
-Delta Kw400
-Stampe SV4
-Super 400
-Cessna 152
-Canadair PSS
-Sukhoi 54
-Kamikaz EPP
-B17
-Drone
-Elphe
-Troll
-Pitts
-AN 28
-SU47-400
-SU47-2T
-Illiuchine IL76
-Gloster Meteor
-MIG 15
-Mirage III
-S3-A Viking
-Payen PA-100
-PZL-130
-Grand PZL-130
-PZL 104 Wilga
-Macchi MC202

-Turbine

-Prénoms






















 

 

 

 

La Mouette Kaio

Kaio, cela signifie mouette en Basque. 

Le modèle
Origine :

Plan: Michel Laulhere, LOOPING N°67 février / mars 2001, Plan encarté PEL 67

Description:

Nom

KAIO

Envergure

140 cm

Longueur

50.5 cm

Masse

480 g

Surface

18.5 dm²

Charge

26 g/dm²

Profil

RG8 , Naca 0012

La découpe de cet oiseau est réalisée en polystyrène extrudé. Le concepteur utilise du K Foam de chez KNAUF 33Kg/m3, j'ai pour ma part utilisé du Styrodur BASF 25 Kg/m3:

 

Le Vol

Le principal intérêt de ce type de réalisation, c'est l'esthétique!!
Le vol est réaliste et calme, maquette pourrais on dire... C'est franchement mou aux ailerons aux débattements du plan, j'ai prévu une position avec 30% de course en plus, qui s'avère bien utile
Le réalisme est vraiment surprenant, les libéristes présents lors de mes premiers vols ont été vraiment bluffés... Vu la faible charge alaire, elle vole avec un filet de vent. La finesse ne semble toutefois pas être très élevée.
Pour ce qui est des passages plein badin vol dos ou en tonneaux pour mystifier les touristes, il va falloir oublier !! c'est pas l'engin qu'il faut ... En fait c'est surtout sous son bob que l'on délire, car le spectacle est vraiment magique!!! Le soir, au soleil couchant, dans la restit, de concert avec 4 ou 5 vrais oiseaux, en pilotant allongé dans l'herbe, ça doit être carrément poétique. On doit sûrement s'y croire....Eh !! Jonathan attend moi !!

Ouh ouh !! Thierry !! réveille toi!! ou alors met toi au parapente (beurk...) si tu a des envie de vol aussi pressantes!!!

Quelques photos du volatile:

 

C'est donc sans réserve, que je conseille la réalisation de cet oiseau. C'est un engin peu onéreux, agréable à réaliser de part le sujet et le mode de construction employé, et qui offre une satisfaction de pilotage bien particulière. Les constructeurs férus d'aérodynamisme pourrons peut être remettre en cause judicieusement le choix des profils, afin d'éviter le relevage impératif des ailerons ( Profils Horten ? vrillage plus élevé? ).

Ci dessous, en complément de l'article très détaillé de looping, quelques commentaires sur la réalisation et tous les fichiers nécessaire à la découpe en CN

 

 

Découpe des ailes

Grâce à la CNC on s'épargne la réalisation de 8 gabarits !!    Merci qui? Merci

La méthode de réalisation des ailes en trois tronçons est très bien décrite dans la revue, je ne m'y attarderai pas. Ci dessous les trois projets CNC correspondant.

panneau1.cnc
panneau2.cnc
panneau3.cnc

La découpe s'effectue dans de la mousse d'épaisseur 50. J'ai utilisé dans du 40, mais c'est limite: au niveau du panneau 3, on frôle le dessus du bloc. Pour découper en 40, décaler la ligne de base de 5 vers le bas.

Les BA sont prévus pour du balsa Épaisseur 8mm dans mon cas.

Autre remarque: pour la découpe de ce genre de petits panneaux à forte flèche, il est très utile d'avoir une table de faible largeur (400) pour conserver des vitesse de découpe acceptables, et limiter les dépassements d'axe X. Ma table est réglable en 1200 / 800 / 400

 

Découpe du fuselage

Le Fuselage est découpé dans un empilage de 3 blocs 40mm, ce qui donne un bloc final de 120 x 110 x 520.

Les profils utilisés ont été réalisés à l'aide de profscan, en manuel à partir d'un scan du plan. Pour que le profil soit "propre" et que le spline passe sans défaut, je retouche le fichier à la main dans Notepad, en regardant à chaque modif. le résultat dans CNC ( zoom 500 ou 1000 %). C'est un peu long, mais le résultat est impec. Dommage que l'on ne puisse pas faire des zooms successifs avec Profscan

Découpe du coté :

Les blocs sont assemblés avec du scotch.

Projet : coté.cnc
Profil :
Cotékaio.dat

Découpe du dessus :

Projet : dessus.cnc
Profil :
Desskaio.dat

Découpe de l'assise de l'aile :

La mouette est positionnée sur sa dépouille inférieure uniquement, queue vers l'avant de la CN. Le profil est le RG8 modifié pour une entrée verticale au BF. Il ne restera qu'a couper à l'avant pour détacher le capot supérieur. Le projet n'utilise ni spline ni compensation de rayonnement, ne pas les réactiver.

Projet : Emplanture.cnc
Profil :
emplkaio.dat

Il ne reste plus qu'a poncer !!!

Et un kit prêt a monter !!, on commence à voir les lignes de la bête…

 

 
Les Finitions

Les ailes

Mise en place des BA en balsa 8mm
Collage des panneau 2 et 3 à l'aide des dépouilles
Collage et mise en forme des saumons
Léger ponçage pour éliminer les petites imperfections de raccordement d'éventuelles ondulations de découpe.

 

Le Fuselage

Découpe dans tranche centrale du logement de radio.
Collage des tranches (attention de ne bien mettre de la colle qu'à " l'intérieur " de la forme finie, au risque d'être gêné au ponçage. J'ai testé…)
Coupe de la tête et mise en place du renfort CTP
Ponçage
Découpe de la trappe supérieure


Prêt à entoiler

L'entoilage

L'entoilage est effectué au kraft strictement suivant la méthode décrite dans Looping ( kraft blanc 70g/m² ). La colle utilisée est de la Sader rapide diluée à 50% à l'eau. Les seules précautions à prendre sont :

Bien laisser les coupons de kraft se détendre avant de les poser sur le noyau.

Entoiler les deux faces des noyaux en même.

Bien immobiliser le noyau au séchage. Légère différence par rapport à l'article, j'ai protégé le noyau des élastiques au séchage grâce à des petites bandes de rhodoïd, et j'ai positionné des réglets sous les élastiques au niveau des BF pour bien les plaquer sur la dépouille et assurer leur rectitude



Pour le fuseau, j'ai eu des difficultés à utiliser des bandes de 40mm comme conseillé, et au final j'ai travaillé avec des lés de 15mm beaucoup plus souple et aptes à suivre les surfaces non développables. 

L'assemblage

Suivant la méthode préconisée, grâce à des cales découpées pour positionner les dépouilles au bons angles. J'ai fait l'aile monobloc en mettant une clé centrale en CTP de 2 ce qui n'est pas explicite dans l'article



Le résultat prêt à peindre, après découpe des ailerons, fraisage des puits de servos..

Les finitions

Les servos sont installés et les fils passés dans les fraisages. Les saignées sont rebouchées avec une petite bande de Kraft

Deux couches d'enduit nitro + ponçage.

J'ai entièrement peint la mouette à l'acrylique satin (pots de 0.5L premier prix de chez bricotruc…), avec un petit rouleau en mousse dédié en théorie à la dépose de vernis. Le résultat est tout à fait correct, et on arrive à bien tirer les couches pour avoir une finition légère. La bête reprend la livrée de la mouette tridactyle: blanche avec le dessus des ailes gris clair (dégradé de 3 teintes de gris ), et les extrémités noires. Le bec est peint en jaune à la peinture à maquette plastique. Les yeux sont fait à l'ordinateur et imprimés sur du papier autocollant ( oeil.jpg ).

Le centrage au plan est obtenu avec un accu de 600 ma + 50g de plomb environ. J'ai terminé à 470g avec un ensemble complet avant finition à 400g. Attention donc au poids lors de la finition: tout est pratiquement derrière le CG et coûte en plomb !!

Voilà, il ne reste plus qu'a régler la radio et partir à la pente

 

Dossier réalisé par Thierry .MONNOT ( tmonnot@club-intrenet.fr )le 7/04/01

 


Webmaster:  Olivier Segouin
Copyright ©2003 Aero@Net et Cnc@Net tous droits réservés (Articles, informations & Sujets).
Reproduction interdite sans autorisation.