Menu général

Retour au :
-Sommaire

Projet
-Mouette Kaio
-Aile Vega
-Mini Acronet
-Choupette
-Flotteurs
-ZAGY Epp
-EF-400 BtoK
-Canadair
-Mustang P51-B
-R@fale
-Super Decathlon
-Aile volante Baietz
-Dornier 335
-Transall
-Mirage
-P38
-Corsair
-SU-25 K
-EPPonic
-Siljak 3D
-MD83
-Saab 340
-Smarties 2
-Planeur EPP
-Delta Kw400
-Stampe SV4
-Super 400
-Cessna 152
-Canadair PSS
-Sukhoi 54
-Kamikaz EPP
-B17
-Drone
-Elphe
-Troll
-Pitts
-AN 28
-SU47-400
-SU47-2T
-Illiuchine IL76
-Gloster Meteor
-MIG 15
-Mirage III
-S3-A Viking
-Payen PA-100
-PZL-130
-Grand PZL-130
-PZL 104 Wilga
-Macchi MC202

-Turbine

-Prénoms






















 

 

 

 

Choupette, aile volante indoor

Au club de Fontenay le Compte (Vendée) les séances de vols indoor commençaient à tourner au pugilat. J’en ai eu marre de me shoter aux effluves de cyano et j’ai conçu cette petite aile volante pour venger tous les affronts subis par mes indoors !
Il ne fallait plus que trouver un nom guerrier à la chose, mes enfants se sont chargés de cette tâche.
L'esthétique de la bête est plus que discutable, le vol par contre est assez efficace.

Construction
Le temps de construction est ridiculement faible, environ 2 heures.
Voici les formes générales de l'engin :

planchoupette.gif (9437 octets)
Cliquez pour agrandir

Il suffit de découper l’aile dans un bloc de polystyrène de 680 x 330 x 60mm (choupette.cnc) Ce noyau est recoupé au bord de fuite, guillotine verticale, à l’endroit ou celui-ci fait 6 mm d’épaisseur soit environ 30mm du bord de fuite.

choupette_1.jpg (15505 octets)

Prendre une chute de Roofmat bleu de 60 x 40 x 205 mm (Admirez le côté pro : 205mm ! Ne cherchez pas c’était la dimension de la chute que j’avais, depuis c’est une dimension officielle) et de faire une seconde découpe, en plaçant le bloc sur votre table de découpe, de manière à ce que le bord d’attaque coïncide avec celui de la découpe de l’aile. Il s’agit d'une découpe identique à celle de  l’aile, mais avec une sortie au BA de 10 mm, ce qui permet un collage aisé au centre du noyau de l’aile. Une autre solution consisterait à utiliser la dépouille de l'aile, compte tenu de la qualité du poly que j'avais j'ai préféré le Roofmat.
La dérive et les élevons sont découpés dans du Depron de 6mm. Le biseautage des gouvernes est obtenu par le menu "guillotine" c’est simple et propre. La dérive est collée, les élevons sont fixés au scotch transparent de 50mm, les guignols sont en contre plaqué. J’ai renforcé le bord d’attaque avec ce même scotch.
Pour le reste les photos sont suffisamment explicites.

choupette_2.jpg (14170 octets)
L'installation du moteur se fait sur 2 tasseaux en pin collés à l'époxy. Les deux patins
en Depron protègent l'accu qui est fixé avec du velcro.
choupette_4.jpg (15453 octets)

choupette_5.jpg (15789 octets)
L'emplacement des servos est creusé dans le styro, ces derniers rentrent en force et sont maintenu par du scotch. Idem pour le récepteur qui est protégé par une chute en Depron
choupette_3.jpg (9184 octets)
Les tiges de commandes sont en corde à piano de 8/10ème avec des Z à chaque bout.
Le savant pliage permet le réglage des neutres. Je n'ai pas mis de vis de fixation

sur les bras des servos, en cas de choc cela peut sauver les pignons !

Bon, voilà Choupette est prête !
Au niveau des découpes CNC il n'y a pas de quoi fouetter un chat ni une Rustica !

Le vol

Après quelques essais de motorisation un Speed 280 réducté 1/3 avec une hélice Günther donne le meilleur résultat avec 7 éléments de 350mA, autonomie de 6 à 8 minutes (j’utilise la motorisation Multidrive de chez Titanic Airlines)

choupette_6.jpg (7742 octets)

Le vol est sans histoire, le looping nécessite une prise de vitesse initiale en indoor et sans problème en extérieur, le tonneau passe rapidement, le vol dos tient mais la correction à la profondeur est importante, les touch and go sont marrants (il faut renforcer les patins en Depron avec du scotch)
Le vol en extérieur est possible même lorsqu’il y a du vent.
Le vol indoor peut se faire dans une petite salle car Choupette est très manœuvrante et ses écarts de vitesse sont importants.
Comme toute aile volante plus il y a d’inclinaison sur l’aile, lors des virages, plus il faut de la vitesse sinon elle glisse. Le vol avec une forte incidence est aussi amusant (c'est pas une Drenalyn quand même) sa limite est le masquage des gouvernes.

choupette_7.jpg (8213 octets)

Sinon, je vous rassure, Choupette n’est pas la huitième merveille du monde mais je la trouve très marrante à piloter. J’en ai fait quelques-unes pour des copains, d’ailleurs c’est fou le nombre de copains que j’ai grâce à la Rustica ;-))

 

Bons vols et bonnes découpes à tous

Daren

 

PS : une Choupette II a vu le jour, aile creuse, corps en Depron et train d'atterrissage. Pour l'instant pas d'essai en vol, j'attends que la I meure...

 

 

 


Webmaster:  Olivier Segouin
Copyright ©2003 Aero@Net et Cnc@Net tous droits réservés (Articles, informations & Sujets).
Reproduction interdite sans autorisation.